Photographies : Claire de Virieu

Notes écologiques

 

 

L’Oasis

L’oasis évoque le refuge, le paradis. Elle offre l’eau, apaisante et généreuse. C’est un écosystème multi-étagé : la strate haute (palmiers) permet de créer un microclimat (demi ombre et humidité relative) favorable à la croissance des strates inférieures : arbustes et buissons, puis plantes basses. L’oasis de production, telle qu’on la trouve au Maghreb et au

 

Moyen orient, est constituée de palmiers dattiers, puis d’arbres fruitiers (orangers, goyaviers), et enfin de céréales (et parfois de légumes). Ici, les dattiers sont remplacés par des palmiers malgaches, les fruitiers par des arbustes à fleurs (Caesalpinia pulcherrima, Bauhinia sp., etc.), et les céréales par le gazon.

 

01-notes-eco-oasis




Les coulisses de l’oasis à madagascar

 

 

Né d’un défi environnemental, ce jardin est devenu en quelques
années un véritable écosystème, avec son microclimat, sa flore
et sa faune. La vie apparaît au milieu du sable.

Superficie : 0,5 ha
Localisation : Madagascar, Majunga
Biotope : Tropical sec
éco-jardin : 3/5

 

 

Les étapes de la réalisation

01-coulisse-oasis

1998 : photos de repérage, l’oasis est placée dans un creux naturel, en arrière de la plage. Pour protéger les plantes des embruns, trois filtres : panneaux de palmes tressées, rideaux de cannes à sucre, bosquets de bougainvillées.

 

02-coulisse-oasis

03-coulisse-oasis

Chantier : les pirogues reviennent avec de jeunes cocotiers récoltés dans les potagers du village voisin.

04-coulisse-oasis

Chantier : grâce au brise-vent et à l’eau, la végétation s’installe.

 

05-coulisse-oasis

L’oasis s’épanouit avec générosité autour de la mare.