Photographies : Claire de Virieu

Notes écologiques

 

 

Les bons plans du potager

Légumes faciles : poireaux, choux, radis, carottes, petits pois et haricots (les enfants aiment semer leurs graines), pommes de terre si vous avez de la place (leur récolte soulève toujours beaucoup d’enthousiasme, car en plantant 5 à 7 pommes de terre au printemps, vous en récolterez plusieurs kilos), artichauts en sol drainé et climat doux (prévoir de la place), au feuillage gris et aux fleurs du plus bel effet, cucurbitacées (potiron, courgette) pour investir un grillage, tomates au soleil.

 

Plantes aromatiques : elles sont vivaces donc il n’est pas nécessaire de les replanter chaque année. Menthe (l’isoler ou la cerner avec une barrière anti-racines car elle est très envahissante), oseille, mélisse, estragon, rhubarbe, laurier-sauce (il peut atteindre 3 à 5 m). Attention de planter sauge, romarin, thym, sarriette et fenouil vert en terrain drainé et ensoleillé.

 

Fruits : fraisiers et framboisiers remontants (ils sont envahissants), groseilliers, cassissiers, figuier à fruit violet, mûriers grimpants (le jus obtenu après quelques minutes de cuisson, filtré et additionné de sucre, vous fera de délicieux coulis et sorbets).

 

Compost et mulch : ne jetez pas la matière organique qui peut apporter de l’humus précieux à votre jardin. Préparer un compost suscite une appréhension injustifiée, y compris de la part des jardiniers. Le compost participe au cycle de la vie et là aussi les enfants, après une première réticence, seront fascinés par la transformation opérée par des détritivores : vers de terre, cloportes, myriapodes et micro-organismes. Si vous avez un composteur, le principe est simple : on récolte par le bas la matière décomposée utilisable tout en libérant de la place en haut pour les nouveaux déchets.

07-muller

 

Si vos déchets et ambitions sont plus grands et que vous voulez avoir du compost toute l’année, prévoyez trois tas. Tous les 4 mois, commencez un nouveau tas. Laissez l’ancien se décomposer les 8 mois qui suivent, en prenant soin de l’aérer en le mélangeant à la fourche deux fois pendant cette période. Sont les bienvenus dans votre compost, à condition qu’ils soient bien mélangés entre eux : déchets ménagers (légumes, cendres, copeaux de bois, litières végétales de vos petits rongeurs), déchets de jardin (feuilles, gazon, mauvaises herbes non montées en graines). De plus, les petits branchages permettent l’aération s’ils sont mélangés à l’ensemble des déchets. Le compost apprécie également d’être humide, placez-le à l’ombre ou arrosez légèrement en période de canicule. Vous pouvez apporter des lombrics dans votre compost, qu’il soit dans un composteur ou en tas. Il existe un composteur à lombrics, facile à installer dans une cour, sur un balcon, ou même en intérieur. Veillez à ce qu’il ne manque pas d’humidité et attention aux drosophiles en appartement. Un jeu écologique passionnant pour les grands et les petits… Les débris végétaux plus gros, comme les résidus de taille ou de défrichage, peuvent être broyés pour faire du mulch.

 

 

 




Les coulisses du Potager évolutif

 

 

À Lantilly, la prise de position est double : donner un sens et une histoire au jardin existant, et prendre le contre-pied avec un bassin contemporain.

Superficie : 1 ha
Localisation : Bourgogne
Biotype : continental
éco-jardin : 4/5

 

 

Les étapes de la réalisation

01-coulisse-potager-evolutif

2000 : photos de repérage pour l’élaboration du projet.

 

02-coulisse-potager-evolutif

Première photo (2002) : jardin de la cabane à gauche, jardin d’aromatiques près de la serre en avant-plan, le grand axe et l’éolienne du bassin au fond à droite.

 

03-coulisse-potager-evolutif

Projet du jardin contemporain à l’arrière du bassin (2003) : haies de buis et de charmilles ; au centre, deux piles d’ifs.

 

04-coulisse-potager-evolutif

Simulation des haies de charmilles en contreplaqué.

05-coulisse-potager-evolutif

Arrivée des ifs taillés dans la cour de la ferme.

 

02-coulisse-potager-evolutif

2005 : premières photos du jardin contemporain s’ouvrant sur le verger, la prairie et le potager.